Vous avez sauté le pas, c’est décidé vous voulez un enfant mais bébé tarde à venir ?

Vous avez même réalisé une batterie de tests qui vous confirme que tout va bien sur le plan physiologique ?

Et si le problème était psychologique ?

Avez-vous peur de devenir mère ?

Il existe beaucoup de couples où physiquement tout va bien mais qui n’arrivent pas à concevoir d’enfant. On parle alors de stérilités psychogènes.

Une des explications plausibles est que consciemment ou inconsciemment la femme a peur de devenir mère.

En effet, c’est un bouleversement dans une vie, les doutes peuvent être présents. La décision de devenir mère nous renvoie bien souvent à la relation qu’on a avec notre mère. Si on a une relation conflictuelle avec sa mère, on peut avoir peur de reproduire le même schéma. Les souvenirs de l’enfance remontent souvent brusquement à cette période, ce qui peut rendre cette étape difficile.

A l’inverse, être trop proche de sa mère peut engendrer une peur de la séparation. Changer de statut, en passant de fille à mère n’est pas évident.

Un choc psychologique peut également être la raison de ce blocage. Des violences sexuelles, mort d’un fœtus in utero, IVG (Interruption Volontaire de Grossesse), fausse couche, peuvent être des facteurs qui empêchent ou retardent la grossesse.

Vos pensées vous jouent des tours

Plus on tarde à tomber enceinte, plus on y pense et plus on stresse, c’est un cercle vicieux qui peut avoir de réelles conséquences sur le physique. Le stress affecte l’équilibre hormonal, ce qui peut engendrer une absence ou une irrégularité des règles ou encore décaler l’ovulation.

Les hommes ne sont pas épargnés non plus. Les testicules (donc la fabrication des spermatozoïdes) sont sous le contrôle de l’hypophyse, qui peut être affectée en cas de stress.

Les difficultés de la vie quotidienne peuvent générées un stress important. Alors, il ne faut pas être obnubilée par le fait de tomber enceinte, chaque rapport sexuel ne doit pas être fait dans le seul but d’être fécondée, il faut réapprendre à se faire plaisir tout en se libérant du stress. Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire, alors si cela vous paraît insurmontable, n’hésitez pas à en parler à un psychothérapeute.


Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • blocage psychologique pour tomber enceinte
  • tomber enceinte après choc émotionnel
  • blocage pour tomber enceinte
  • Les difficultés de grossesse existent - ils des blocages spchologiques?
Tagged with: