Plus d’une femme sur dix est obèse en France, près d’une sur trois est en surpoids.

On entend souvent qu’obésité et maternité ne font pas bon ménage. Quand est-il réellement ?

Plus difficile de tomber enceinte ?

Si pour la femme obèse, il est plus confortable de perdre du poids avant de tomber enceinte, ce n’est en rien une obligation. Néanmoins, la femme obèse est plus sujette aux ovaires polykystiques que les femmes minces sans en connaître la cause. Cette pathologie entraîne de gros ovaires avec à leur surface de petits follicules qui ne grossissent pas et donc ne libèrent pas d’ovocytes.

Un IMC (Indice de Masse Corporelle) supérieur à 27 multiplie par 3 le risque d’infertilité anovulatoire (sans ovulation).

Une prise en charge nutritionnelle préconceptionnelle peut être envisagée. S’il n’est pas obligatoire de perdre du poids pour tomber enceinte, le surpoids peut être une cause d’infertilité. Un bilan chez votre gynécologue, si vous avez des difficultés à tomber enceinte, pourra s’avérer utile pour déterminer la cause de l’infertilité.

En PMA (Procréation Médicalement Assistée), l’échographie peut s’avérer plus délicate car il est parfois difficile de repérer les ovaires et le follicule.

Certaines études soulignent l’impact négatif de l’obésité sur les résultats de la FIV (Fécondation In Vitro) alors qu’une autre étude menée sur 333 patientes ne retrouve pas d’altération des résultats des taux de fécondation ou du nombre d’embryons.

Le suivi médical de la grossesse pour femmes obèses ou en surpoids

Les risques d’hypertension, de pré-éclampsie, de diabète gestationnel étant plus élevés ainsi qu’un risque de fausse couche multiplié par trois font qu’un suivi médical sérieux sera recommandé.

Ces risques augmentent avec l’IMC, par exemple le diabète gestationnel est plus fréquent lorsque l’IMC est supérieur à 35.

Il est donc préférable que la prise de poids pendant la grossesse reste modérée. Sachez toutefois que pendant la grossesse, l’augmentation de l’indice d’IMC augmente le risque de césarienne de 7% à chaque fois.

Obésité et grossesse : les risques pour l’enfant

L’hypertension artérielle peut entraîner un retard de croissance intra-utérine.

Il semblerait également qu’il y ait un risque d’anomalies du système nerveux central (1 cas sur 10 000).

Si vous avez des difficultés à tomber enceinte, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, il pourra faire le point avec vous et vous conseiller dans la démarche à suivre. Quand on souhaite concevoir un enfant, il peut être indiqué de faire une visite préconceptionnelle.


Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • les risque en etant obese et enceinte
Tagged with: