Les troubles de l’infertilité ont diverses origines.

La femme peut avoir des troubles de l’ovulation. Dans ce cas là, la stimulation ovarienne est la première solution proposée.

Elle intervient également dans l’insémination artificielle et la FIV (Fécondation In Vitro).

A qui s’adresse la stimulation ovarienne ?

La stimulation ovarienne s’adresse aux couples dont la femme présente des troubles de l’ovulation.

Grâce aux différents examens (courbe de température, échographie, prises de sang pour doser des hormones), les causes du problème pourront être déterminées. En effet, l’anovulation (absence d’ovulation) ou la dysovulation (anomalie de l’ovulation) peuvent venir des ovaires, de l’hypophyse ou de l’hypothalamus.

Il faut donc stimuler l’ovaire pour avoir une ovulation normale.

Quels traitements ?

Dans le cas d’une stimulation ovarienne simple, on commence par un traitement oral : le citrate de clomiphène. Ce médicament, à prendre pendant 7 jours par cycle, va provoquer une sécrétion de FSH (hormone qui permet l’accroissement des follicules).

Si ce premier traitement ne fonctionne pas, on utilisera alors des injections hormonales à base de gonadotrophines (FSH ou LH) qui agissent directement sur les ovaires.

Des échographies seront programmées pour vérifier l’impact des traitements et déterminer le jour de l’ovulation.

Dans le cas d’une stimulation ovarienne pour une PMA (Procréation Médicalement Assistée), on commence par un traitement de blocage. Ce traitement, qui s’injecte, sert donc à bloquer la production des hormones et contrôler le cycle féminin.

Vient dans un second temps, des injections de gonadotrophines, comme dans la stimulation ovarienne simple, pour accélérer la croissance des follicules.

La dernière étape est l’injection d’une autre hormone qui permet de libérer l’ovocyte.

La stimulation ovarienne simple ou dans le but de pratiquer une FIV ou une insémination intra-utérine n’est pas simple à supporter.

Entre programmer ses rapports sexuels et supporter les effets secondaires ( troubles de l’humeur, troubles digestifs, maux de têtes…), ce n’est pas évident. Mieux faut donc s’informer pour pouvoir se préparer psychologiquement. Et n’hésitez pas à en parler à votre médecin, partenaire…pour passer cette étape éprouvante.


Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • stimulation ovarienne naturelle
  • stimulation ovarienne par les plantes
  • stimuler les ovaires naturellement
  • comment stimuler les ovaires naturellement
  • stimulation ovarienne methode naturelle
  • stimuler ovaires naturellement
  • stimuler les ovaires par les plantes
  • dans quels cas les stimulations hormonales ne marchent pas
  • yhs-per_003
  • stimuler les ovaires naturelle