Vous avez décidé d’avoir un enfant mais vous avez des difficultés à tomber enceinte ?

Cela fait un an ou plus que vous essayez ?

Vous voulez vous faire aider mais ne savez pas vers qui vous tourner ?

Où se faire aider ?

Un couple sur six consulte pour infertilité. Généralement, il est conseillé d’attendre 12 mois avant de consulter un médecin sauf si vous avez plus de 35 ans ou que vous avez des antécédents médicaux (comme une pathologie de l’appareil génital). On pourra alors faire des examens plus rapidement.

La première chose à faire est de parler de sa difficulté à concevoir à son gynécologue. Il mènera les premières explorations, et vous dirigera, si besoin, vers un centre d’assistance médicale à la procréation.

Les différents examens

Le gynécologue débute avec un interrogatoire pour connaître les éventuels facteurs de risques d’infertilité puis continue avec un examen clinique pour déceler des anomalies morphologiques de l’appareil génital.

Voici quelques exemples d’examens, qui seront pratiqués ou non en fonction des problèmes que vous avez.

La courbe de température

La prise de température quotidienne dans les mêmes conditions permet d’établir des courbes de températures, ce qui va aider à savoir s’il y a ovulation et connaître sa qualité. Si des troubles de l’ovulation sont remarqués, un bilan hormonal et une échographie des ovaires seront effectués.

Évaluation de la glaire cervicale

Un prélèvement de la glaire cervicale fait dans les jours précédents l’ovulation permet de juger de la qualité ainsi que la quantité du glaire.

Cet examen peut être complété par un prélèvement d’endomètre, une échographie endo-vaginale ou encore une exploration des trompes par cœlioscopie.

Spermogramme

Pour cet examen effectué au laboratoire, votre compagnon devra recueillir du sperme afin d’évaluer le nombre, la mobilité et la morphologie des spermatozoïdes. Cela permettra également de détecter une éventuelle infection.

Test de Hühner

Cet examen consiste à prélever de la glaire pendant l’ovulation et entre 6 et 20 heures après un rapport sexuel. La glaire est examinée pour mesurer le nombre et la mobilité des spermatozoïdes. Ce test vérifie aussi la qualité et l’abondance de cette glaire.

30 % des causes de l’infertilité sont d’origines féminines, 30 % sont d’origines masculines, 30 % sont mixtes et pour les 10 % restants, on parle d’infertilité inexpliquée car le bilan de fertilité du couple est normal.

Ces examens pour déterminer les causes de l’infertilité sont difficiles à effectuer, tant au niveau physique que psychologique alors ne perdez pas de vue qu’ils sont pratiqués pour vous aider.

En fonction des résultats, différentes solutions pourront vous être proposées.